Arte ARTE Reportage

ARTE Reportage

ARTE Reportage

Roumanie : la guerre au gaz de schiste
Si l'exode rural fait des ravages en Moldavie, à Pungesti, on se bat pour rester au village et faire entendre sa voix.
La région la plus pauvre de Roumanie, suscite la convoitise de la compagnie pétrolière américaine Chevron, qui a implanté les premières installations en prévision de l'extraction de gaz de schiste.
Le géant Chevron compte démarrer l'exploration des sols rapidement, mais les manifestations des habitants de ce village du nord-est de la Roumanie l'ont contraint de suspendre ses activités. La population craint pour son environnement à cause des produits toxiques injectés dans les sous-sols lors de la fracturation hydraulique. Par ici, les gens vivent de la culture de la terre et de l'élevage des animaux. Même si le groupe américain assure que les normes environnementales seront respectées, l'indignation des opposants de cette région déshéritée ne faiblit pas. Et la résistance s'organise.

Centrafrique : l'impossible réconciliation ?
Trois mois après le départ du pouvoir de l'ex-Seleka de Michel Djotodia, le chaos perdure en République Centrafricaine. Dans l'Ouest du pays, malgré la présence de la Misca, - la force panafricaine - et des forces françaises de Sangaris, la chasse aux Musulmans se poursuit. Ceux qui n'ont pu fuir sont pris au piège dans de véritables ghettos, sans possibilité de sortir, sans assistance humanitaire.
Dans le 3ème arrondissement de Bangui, autour de la grande mosquée, les Musulmans ne sont plus que quelques milliers, régulièrement assaillis par les anti-balaka, les milices chrétiennes ou par des bandes de pillards. Même situation à Boda, au Sud-Ouest de la capitale centrafricaine. Une ville de trente mille habitants, moitié musulmane, moitié chrétienne. Une ville naguère prospère grâce à l'exploitation et au commerce du diamant. Désormais 11.000 ressortissants musulmans ne doivent leur survie qu'à la présence des troupes françaises.
Entre Chrétiens et Musulmans, la réconciliation paraît impossible. Les nouvelles autorités centrafricaines et leur présidente, Catherine Samba Panza, semblent incapables d'apaiser la colère des populations chrétiennes. Et de mettre au pas les milices anti-balaka.

Europortraits - Avril - L'Europe des solidarités
A Vilnius en Lituanie, Gedmine Marija Bubnyte, 25 ans, fait déjà preuve d'une étonnante maturité politique.
Elle est issue de cette jeune génération d'Européens polyglottes, voyageurs et avides de découvrir le monde dans sa diversité. Après des études de Sciences Politiques, elle a été engagée par la « European Humanities University », une université créée dans le pays voisin, la Biélorussie, mais désormais interdite dans ce pays ex-soviétique. Aux portes de l'Union Européenne, la Biélorussie, ou Bélarus, est dirigée d'une main de fer par Alexandre Loukachenko : son régime n'accepte pas le débat politique. Conséquence : l'ouverture se pratique dans l'Union Européenne toute proche, à Vilnius. Et Gedmine Bubnyte croit en la solidarité politique des Européens avec ses voisins de l'Est.

Europortraits - Avril - L'Europe des solidarités
Dionisius Mintoff, à Malte, est un homme d'église Franciscain, engagé au service des demandeurs d'asile.
« Etre pauvre parmi les pauvres », voilà comment ce vieil homme a décrit son engagement : depsui des années, il est au service des plus démunis, venus d'Afrique sur des embarcations de fortune, débarqués sur cette île de la Méditerranée. Avec seulement 429.000 habitants, Malte est le moins peuplé des pays de l'Union Européenne qu'elle a rejointe en 2004. Mais ce pays très catholique doit gérer l'afflux d'immigrés qui cherchent en Europe ou en Amérique à sortir de leur misère. Dans son « Peace Laboratory », « Laboratoire pour la Paix », Dionisius Mintoff accueille quelques-uns de ces demandeurs d'asile : un exemple de solidarité en Europe.



Disponible en replay du 19/04/2014 au 26/04/2014 à 18:35

Chaine:

Programme: ARTE Reportage

Source: ARTE Reportage


Commentaires: