Arte ARTE Reportage

ARTE Reportage

ARTE Reportage

Burundi : ils ont tué la démocratie
Mai 2015, le Burundi s'enflamme. L'annonce faite par le président Pierre Nkrunziza de briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel a jeté dans les rues des dizaines de milliers de manifestants qui craignent l'instauration d'une dictature.
Au quartier de Musaga, foyer de l'insurrection, Fanny, chef révolutionnaire tente d'organiser 1000 hommes pour entrer jusqu'au centre-ville et faire entendre leur voix. Les siens se battent avec des pierres, des cocktails Molotov, la police et les milices du président qui les affrontent, répondent par des rafales de kalachnikov.
Les jours passent, la confrontation s'installe. Les lynchages de miliciens du parti présidentiel marque le basculement dans la violence des manifestations. Pendant que sa capitale brûle, le président Pierre Nkurunziza fait campagne dans des provinces où les radios sont coupées, il parle de paix et de son thème favori : la démocratie
Plus de cent mille Burundais ont fui les milices du président pour se réfugier dans des camps des pays voisins. Au Rwanda, ces réfugiés dénoncent la terreur des milices du président qui ont promis de les exterminer s'ils restaient au Burundi. Mi-mai, des généraux rebelles tentent un putsch. Pour une journée, les manifestants de Musaga atteignent le centre-ville et se prennent à rêver de démocratie. Un espoir vite envolé et réprimé dans le sang. Le président Pierre Nkurunziza revient en force, mais Fanny et les siens n'ont pas dit leur dernier mot...

Grèce : la charia au coeur de l'Europe
Près de 100 000 musulmans vivent en Thrace, dans le Nord Est de la Grèce. Une grande majorité est d'origine turque et pratique encore la charia...
Ces montagnes au paysage marqué par la culture du tabac sont la terre des pomaks, des musulmans d'origine slave. Les femmes y ont la vie rude. Ici, la charia régule leur vie familiale, organise leur vie sociale. Une atmosphère étouffante sous le regard pesant de la communauté. Qui voir, que porter, où se rendre, qui épouser...
Deux fois par an, se tient un « bazar aux épouses ». Des centaines de jeunes filles, défilent en foulards et talons sous le regard blasé des garçons.
Adéa Guillot et Myrto Papadopoulos sont allées à la rencontre de ces femmes de Thrace. Elles y ont vu l'enfermement, le contrôle social, mais aussi la soif de liberté et l'espoir du changement.



Disponible en replay du 30/05/2015 au 06/06/2015 à 18:35

Chaine:

Programme: ARTE Reportage

Source: ARTE Reportage


Commentaires: