Arte ARTE Reportage

ARTE Reportage

ARTE Reportage

Corée du Sud : quand les seniors se donnent la mort
Ils s’appellent Sun Ja, Won Ho ou bien Jun Sun. Ils ont entre 70 et 91 ans, et pour eux, vivre est devenu plus pénible que se donner la mort. La Corée du Sud détient le triste record du nombre de suicides dans l’OCDE.
Chaque jour, près de 50 personnes mettent fin à leur jour. Pendaison, empoisonnement aux pesticides, sauts depuis les ponts de Seoul, les seniors sont les plus touchés. Des campagnes aux clapiers de la mégapole se reproduisent les mêmes actes désespérés d’une génération précarisée et isolée, qui refuse d’être un fardeau pour la société.
Une génération qui s’est pourtant dévouée corps et âme pour reconstruire son pays au lendemain de la guerre de Corée, en la hissant au 13eme rang des puissances industrialisées. Elle est aujourd‘hui sacrifiée et marginalisée dans un pays qui ne lui accorde que très peu de prestations sociales. Dans une société où l’individualisme a pris le pas sur le collectif, le mode de vie occidental a mis à mal les repères confucéens centrés autour de la dévotion et de l’entraide familiale.
Surnommée la « République du suicide », l’épidémie gangrène le pays et touche désormais les jeunes, broyés par une pression scolaire ou professionnelle. Pour trouver un sens à leur vie, ils sont des milliers à se tourner vers des cours de médiation mortuaire. Apprendre à mourir pour mieux se reconstruire dans une nouvelle vie.
Autopsie d’un fléau auquel les pouvoirs politiques peinent à faire face.

Ukraine : l’exil en Russie
Le conflit dans l’Est de l’Ukraine dure depuis plus d’un an. Selon l’ONU, son bilan en juin 2015, est de près de 6500 morts.
L’autre versant du conflit ukrainien entre loyalistes à Kiev et séparatistes prorusses, depuis le début de la crise : plus d’un million de civils ukrainiens ont trouvé refuge en Russie pour fuir les zones de combat de Donetsk et Lougansk dans l’Est du pays.
Les médias européens sont souvent accusés de présenter seulement un aspect du conflit, le côté ukrainien, pro-occidental. ARTE Reportage a choisi de montrer ce qui se passe du côté pro-russe, ainsi qu’en Russie.
Entre septembre 2014 et avril 2015, Vladimir Vasak et Liza Zamyslova ont suivi le destin de civils ukrainiens en fuite. Première étape de leur exil : la Crimée. Cette région ukrainienne, annexée depuis mars 2014 par la Russie, constitue le point de départ du long exode de ces réfugiés vers diverses villes de Russie. Parmi ces villes d’accueil, Smolensk, à la frontière occidentale de la Russie. Mais, pour beaucoup de réfugiés, la désillusion a succédé à l’espoir d’une vie meilleure au-delà de la frontière. Cet afflux croissant pose à Moscou de nombreux défis logistiques: comment et où accueillir ces nouvelles populations ? La Russie, érigée en « Mère Patrie », est bien loin de tenir ses promesses…



Disponible en replay du 13/06/2015 au 20/06/2015 à 18:35

Chaine:

Programme: ARTE Reportage

Source: ARTE Reportage


Commentaires: