Arte ARTE Reportage

ARTE Reportage

ARTE Reportage

Chine : Tianjin, quatre mois après
Le 12 août dernier, à Tianjin, deux gigantesques explosions dans un entrepôt de produits chimiques ravagent la zone portuaire de Binhai et emportent 173 vies.
Toute la Chine est traumatisée, car il ne s’agit pas seulement d’un accident. Les vraies causes du drame, ce sont les vieux démons du Parti unique : népotisme, corruption, négligences. Les dirigeants d’une société privée proche des autorités du port ont stocké là 2400 tonnes de produits chimiques dangereux, dont 700 tonnes - 70 fois la quantité autorisée - du redoutable cyanure de sodium, le tout illégalement, à quelques centaines de mètres de trois résidences très densément peuplées. Les propriétaires, qui ont tout perdu, ne tardent pas à descendre dans la rue, car l’Etat ne leur propose aucun dédommagement. Mais ce qui indigne le plus l’opinion chinoise, ce sont les 102 pompiers sacrifiés cette nuit-là. La Chine découvre avec horreur que les premiers montés au feu étaient essentiellement des travailleurs migrants employés au rabais ignorant le danger encouru.
Aujourd’hui, quatre mois plus tard, le pouvoir a fait du bon travail. Le « ground zéro» de Tianjin a été soigneusement déblayé, les logements détruits sont remis en état et tous les mécontents sont rentrés chez eux. Le pouvoir a calmé les esprits par des indemnités conséquentes, assorties d’arrestations et d’intimidations… Aujourd’hui, si la paix sociale à la chinoise règne à nouveau à Tianjin, les Chinois se disent qu’ils ne sont pas à l’abri d’une autre catastrophe.

Russie : mortelle vodka
La Russie est confrontée à l’un de ses plus vieux démons, qu’elle n’a jamais réussi à vaincre : l’alcoolisme.
Consommée en très grandes doses dans le pays, la vodka fait des ravages. L'usage abusif de la bouteille fauche 500.000 Russes chaque année. Un homme sur quatre meurt avant l’âge de 55 ans des conséquences de l’alcool. L’espérance de vie des hommes russes dépasse à peine 64 ans, plaçant le pays derrière la Chine, l’Inde et même le Bangladesh. Plus de 40% d’entre eux n’atteint même pas l’âge de la retraite. A ce rythme, d’ici 2025, la population russe devrait perdre 11 millions d’habitants. La situation est grave, en particulier dans les campagnes russes, livrées à elles-mêmes.
Les autorités s'alarment de l'explosion de la vente d'alcool au marché noir. Les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne ont fait flamber les prix et fondre le pouvoir d’achat des Russes.
Début 2015, Vladimir Poutine a signé un décret abaissant le prix minimal de la vodka. Objectif: lutter contre la consommation d'alcool frelaté, vendu moins cher. Mais aussi entretenir son image, malmenée par les difficultés économiques, en rendant plus accessible cet alcool extrêmement populaire en Russie.



Disponible en replay du 12/12/2015 au 19/12/2015 à 18:35

Chaine:

Programme: ARTE Reportage

Source: ARTE Reportage


Commentaires: