Arte Tirez la langue Mademoiselle

Tirez la langue Mademoiselle

Tirez la langue Mademoiselle

Médecins généralistes dans le XIIIe arrondissement de Paris, Dimitri et Boris consultent en tandem, promènent leur chien commun côte à côte, et veillent l’un sur l’autre depuis les fenêtres de leurs appartements en vis-à-vis. Un soir, ils se rendent au chevet d’Alice, une fillette dont la mère, Judith, travaille de nuit comme barmaid. Quand celle-ci se présente, les cœurs somnolents des Pizarnik se mettent à battre la chamade…

Maladie d’amour
"Vous savez, on n’est pas des frères siamois." Malgré leurs différences – "le petit timide" d’un côté, "la grosse voix" de l’autre, selon la description d’Alice –, Dimitri et Boris semblent ne former qu’un seul et même homme. Célibataires endurcis, ils diluent leur solitude dans des liens fraternels fusionnels, dans un dévouement sans bornes envers leurs patients, voire dans l’alcool pour le premier. Mais quand ils croisent la sublime Judith, émouvante mère célibataire confrontée au diabète de sa fille, la machine s’enraye. Transcendant le quartier chinois parisien en un fascinant décor de cinéma, Axelle Ropert (La famille Wolberg) capte, dans de délicates tonalités de bleu et de rouge, les émois de cet atypique et attachant trio, frappé par la maladie d’amour.



Disponible en replay du 11/11/2015 au 18/11/2015 à 20:55

Chaine:

Source: Tirez la langue Mademoiselle


Commentaires: