Arte X:enius - Xenius

Xenius

X:enius - Xenius

Le nez comporte jusqu’à 30 millions de cellules olfactives : c’est un véritable organe de compétition. Opérationnel 24 h sur 24, il nous signale des dangers, tels que le feu, mais aussi des sources de bien-être, comme l’odeur du café fraîchement moulu. Les êtres humains sont capables de reconnaître environ 10.000 odeurs différentes.
Les récepteurs olfactifs du nez ont une influence majeure sur notre vie, car les processus complexes de perception et d’analyse des odeurs se déroulent la plupart du temps de façon inconsciente. Le cerveau mémorise souvent des émotions en rapport avec les odeurs : la dinde de Noël, l’herbe fauchée en été, ou le produit désinfectant utilisé par le médecin.
L’odorat est sollicité quand nous sommes confrontés à des aliments ou des boissons que nous aimons ou pas, et il intervient aussi dans le choix du partenaire ! Le nez n’est pas le seul organe capable de sentir : les spermatozoïdes par exemple suivent les signaux olfactifs lancés par l’ovule. De plus, des chercheurs ont identifié des cellules olfactives dans la prostate, le cerveau ou le système digestif.
Le pouvoir des substances odorantes est mis à profit par les acteurs économiques pour influencer les consommateurs. Ainsi, les commerces diffusent des parfums dans leurs rayons et les constructeurs automobiles utilisent des produits spéciaux pour diffuser des substances odorantes que l’on associe à une voiture neuve. A Berlin, les présentateurs de X:enius Dörthe Eickelberg et Pierre Girard s’entretiennent avec la chercheuse et artiste Sissel Tolaas, et l’accompagnent dans un « safari olfactif » à travers le quartier berlinois de Neukölln. Dans le laboratoire de la Norvégienne, les présentateurs de X:enius plongent dans l’univers olfactif de cette collectionneuse de fragrances.



Disponible en replay du 10/11/2015 au 17/11/2015 à 08:30

Chaine:

Programme: X:enius

Source: Xenius


Commentaires: