Arte Vox pop

Vox pop

Vox pop

Au sommaire de cette émission, une enquête en Allemagne sur la piste des finances des organisations humanitaires.
Une lettre avant les fêtes, des coups de fils pour attiser les dons, des démarcheurs de rue sautant d’un passant à l’autre... Les ONG sollicitent de plus en plus la générosité des citoyens, et ça marche ! Les Allemands donnent chaque année six milliards d’euros pour la bonne cause. Pour capter cette manne, les associations caritatives ont adopté des techniques de marketing venues directement de l’entreprise, recrutant d’onéreux professionnels privés de la collecte d’argent, ou délégant à des entreprises spécialisées la récolte des fonds. Ce service a un prix que les donateurs ignorent. Et qui parfois dérape... Une grande ONG internationale a été épinglée pour des pratiques douteuses et a perdu pendant des années son agrément. D’autres associations ont englouti tous les dons dans le paiement de structures marketing, frais généraux et salaires en interne, avant de disparaître. De la cavalerie financière appliquée à l’humanitaire qui ternit l’image de tout un secteur.

L'interview de la semaine : Mark Goldring, le directeur d’Oxfam au Royaume-Uni. Avec 5000 employés et 400 millions de budget, elle est la principale antenne de la plus grande ONG au monde. Il nous décrit les rouages de cette immense machinerie.

Vox Report : Notre correspondante en Pologne nous dévoile les obstacles de l’émancipation des femmes. Si elles sont de plus en plus nombreuses à accéder à des postes à responsabilités, elles doivent composer avec les réticences de l’Eglise catholique, encore très influente dans la société.

Sans oublier le tour d'Europe des correspondants. A l'antenne, ils nous éclairent sur les thématiques traitées dans l'émission et sur le web, ils nous livrent des nouvelles fraiches de leurs pays.



Disponible en replay du 01/03/2015 au 08/03/2015 à 20:10

Chaine:

Programme: Vox Pop

Source: Vox pop


Commentaires: